lundi 16 juillet 2012

Lettre ouverte aux homophobes : chèque ou espèce pour régler les 1 890 000 euros ?

(La TOTALITE des messages présents dans cet article ont été anonymisés et proviennent d'un travail de capture d'écran de tweets datant du jour de la Gay Pride de Paris il y a quinze jours, et aussi de messages postés sur un site d'information généraliste quand à l'agression homophobe où un jeune gay a été torturé et séquestré pendant des heures pour avoir eu le malheur de faire des avances a un ami. Chacun de ces messages est susceptible de faire tomber une amende de 45 000 euros et un an de prison pour injures à caractère homophobe. Si d'aventure, les pouvoirs publics souhaitent engranger les quelques 1 890 000 euros ici représentés, sachez que Rainbow Brest possède la TOTALITE des identités des auteurs de ces injures, et que nous serons RAVIES de les transmettre à qui de droit) 


Cher ami homophobe, 



Oh oui, tu as bien lu. Ami. Je ne suis pas comme toi. Je ne te déteste pas. Toi tu vomis ta haine envers moi et ma communauté, mais moi, je ne sais pas détester les gens, même comme toi. Tu sais, si j'aime les filles, et si je roulerai une pelle à ma chérie devant tes yeux révulsés, ce n'est pas pour le plaisir de te provoquer. C'est juste parce que je l'aime, et comme je trouve que l'amour, c'est quand même un truc drôlement chouette, eh ben, comme ça, hop, je lui prouve que je l'aime. Tu sais, l'amour, tu devrais essayer, ça change la vie. 

Tu parles de nous taper dessus, de nous cracher dessus, tu nous dis malades, tu nous vois comme une honte de société, mais dis, est-ce que tu nous connais ? Est-ce que tu sais qui on est, est-ce que tu vis nos vies, est-ce que tu t'es dis que t'allais peut être tenter de nous connaître avant de nous juger ? 
Non. Bien sûr que non. Parce que si c'était le cas, si tu savais qui on est, tu nous aimerais. 

Tu te rendrais compte qu'on est comme toi. On a des boulots, des apparts, des amis, des problèmes, des familles, des chiens, des chats, et des fiancés et fiancées qu'on n'a même pas le droit d'épouser. Ouais, là pour le coup, toi, t'as le droit de te marier à qui tu veux et de divorcer et de recommencer. Ben tu vois, nous, on peut pas. Nous, on est obligés de battre le pavé tous les ans pour dire qu'on le veut, ce droit. 

Viens avec moi, ami homophobe. T'es pas obligé de me tenir la main si je te dégoûte tant, t'inquiètes. Au pire, j'ai des lingettes alcoolisées si tu me frôles, tu pourras te désinfecter. Sait-on jamais, j'suis peut être contagieuse. Viens avec moi. Viens faire le tour de ma communauté. Je vais te présenter les gens qui tiennent nos associations, parce que, tu sais, c'est pas en claquant des doigts qu'on va y arriver. Nous, on se bat tous les jours, on n'arrête jamais, on écoute les victimes de ta bêtise, on les console, on leur dit qu'on ne lâchera jamais rien, on panse leur blessures physiques et morales. Est-ce que tu réalises seulement le sang dont tes mains sont tâchées ? 

Est-ce que tu sais quels abrutis tes propos vont galvaniser, et croire que taper sur d'la pédale, c'est bien ? Est-ce que tu les as vus, les bleus, les coups, les membres cassés parce qu'un mec et son chéri ont croisé la route d'individus qui n'ont rien de mieux a faire de leur vie ? Viens, on va aller visiter les urgences qui voient passer ces victimes tous les ans, et tu sais quoi, tu vas être frappé par leur fierté et leur force, parce que même si ils et elles ont la peur au ventre sans arrêt, ils et elles continuent de battre le pavé, de parler, de pointer du doigt les coupables. 

Tiens, puisqu'on s'arrête aux urgences, je vais aller te montrer les centaines de gosses qui tentent de se foutre la tronche en l'air toutes les semaines parce qu'ils subissent l'homophobie de plein fouet. Je vais te les montrer, les poignets tailladés, les boîtes de médocs avalées, les défenestrations, et les cicatrices qu'ils vont garder à vie parce que leur vie sexuelle est pointée du doigt. Je vais pas aller te montrer ceux qui sautent des ponts, ou sur les rails, parce qu'ils ne sont plus là pour en parler. Allez, on va passer par le cimetière, si tu ne sais pas quoi faire, viens fleurir avec moi les tombes de tous ceux-là. Ça ne les ramènera pas, mais qui sait, peut être que le silence d'une tombe d'une gamine de seize pige qui se flingue parce qu'elle aimait les filles, ça va te faire réfléchir deux secondes. 

Tiens, puisqu'on y est, on va aller faire un tour en ville. Tu les as vus, ces deux mecs qui se tiennent la main ? Je ne sais pas pourquoi, mais je les trouve tellement beaux. T'as vu, les hétéros qui se prouvent qui s'aiment en public, c'est quand même rare. Tu sais pourquoi nous on le fait ? Parce qu'on aime. Et parce que nous, on a pas le droit de porter des alliances. Parce que nous, on a pas le droit de célébrer dignement notre amour. Parce que nous, on doit se contenter d'un pseudo équivalent, et, t'avoueras, là où on s'est bien foutus de nos gueules, c'est que même vous, les hétéros, vous avez le droit de vous pacser. Mais pas nous, de se marier. Logique ! Tu sais, dans le fond, c'est pas très grave. Nous aussi on peut faire des super cérémonies avec les soeurs de la perpétuelle indulgence (a l'occasion, je te les présenterai, je suis sûre qu'une ribambelle de mecs avec du rouge à lèvres, ça va te plaire)  avec des promesses, des alliances, et des gens qui pleurent toutes les larmes de leur corps parce que rien n'est plus beau qu'un vrai baiser entre deux mecs ou deux nanas qui viennent de s'unir. Et puis, tu sais, même si la société ne les veut pas "vraiment" mariés, eh ben crois-moi, dans les coeurs de tous ceux qui y étaient, ils sont pourtant la définition même de la beauté du mariage. 

Oh regarde. Regarde. Deux nanas avec une poussette. Viens, on va leur demander qui est le propriétaire de ce bébé volé. Tu entends ça ? C'est le leur. C'est leur bébé. A elles. Elles sont deux nanas et elles ont un bébé. Tiens, regarde, elles te le présentent. Il est beau, cet enfant, pas vrai ? Il a les yeux de sa mère et le menton de sa mère. Tu sais, ce que ça va donner, plus tard, cet enfant ? Un adulte. Avec une pincée de tolérance de plus que toi. 

Tiens, regarde, la nuit tombe. Tu vas bien m'accompagner a une de nos soirées. On n'va pas s'arrêter en si bon chemin. Tu les vois, tous ces gens qui s'apprécient sans se connaître ? Tu sais pourquoi ? Parce qu'on en bave tellement, a longueur de journée, a bouffer tes propos, a se battre pour être acceptés, a supporter les remarques à la con, que quand on se retrouve tous ensembles, on est liés, d'office. Vous, quand vous vous beurrez la tronche, vous vous battez, vous vous disputez. Nous, même avec une légère ivresse, on continue de s'aimer. On ne fait que ça. On s'aime, on aime, et on voit dans chaque nouvelle connaissance une richesse folle, et une raison de plus de se battre pour tout ce que je t'ai montré. 

Attends, j'ai pas fini. Viens, on va aller voir tous ces gens qui, volontairement, bénévolement, avec tout leur espace coeur et temps libre, tiennent a bout de bras les associations. Je vais te les montrer, les cinglés qui écrivent des articles a trois heures du matin, ceux qui planifient les actions futures, ceux qui passent leur vie au téléphone a soulager ce que vos victimes n'arrivent pas à soulager. Chaque personne que tu vas pointer du doigt, chaque corps souillé de tes crachats qui va chercher de l'aide, a toute heure du jour et de la nuit, elle va nous trouver. On se bat pour que cette personne sache qui appeller, et surtout, pour que cette personne sache que son combat est notre combat. 

Tu sais, nous, les pédés, les gouines, les lesbos, les broute-gazons, les pédales, les trans, les travlos, les à voile et à vapeur, quand un de nous tombe sous vos coups, c'est toute la communauté qui pleure. Sans exceptions. Quand tu tires a boulets rouges sur l'un de nous, c'est nous tous qui tombons. Et c'est nous tous qui nous relevons plus forts a chaque fois, parce que chaque nom de plus sur le mausolée de votre bêtise est un nom de plus pour lequel on va gagner, pour lequel on va tous vous braver, pour lequel on va l'obtenir, notre foutue égalité. 

Parce que demain, quand ton fils viendra te présenter son mec, tu penseras a son bonheur. 

Parce que demain, quand ta fille se mariera avec une autre nana, tu pleureras parce qu'elles sont magnifiques et parce que tu en es tellement fier que tu veux le dire à la terre entière. 

Parce que demain, tu viendras grossir les rangs de nos marches de la fierté, parce qu'on incarne l'amour. Rien que l'amour. 

Parce que demain, quand on sera tous et toutes dans les rues a hurler notre joie parce qu'on aura le droit de se marier, parce qu'on aura le droit d'avoir des enfants, tu seras avec nous a sabrer le champagne. 

Et parce que même si t'as rien pigé aujourd'hui, je ne te déteste pas. Tu me fais pitié. Tu loupes ce que la vie a de plus beau a offrir. La joie, la beauté, le plaisir, le bonheur, le partage, le courage, la fierté. Et l'amour, bordel. Et l'amour. 


Sincèrement, 
Axy 
(militante qui aime les filles, les garçons, les garçons qui aiment les garçons, et les filles qui aiment les filles et puis aussi les filles qui aiment les garçons et les garçons qui aiment les filles.)

P.S au fait, tu diras a tes copains et tes copines homophobes que même si vous criez fort, on chantera toujours plus fort que vous. Toujours. 



 ( Jerem star a posté cette photo de lui en milieu d'après midi, déclenchant une vague hallucinante de messages haineux. Ici : "Nique ta mère fils de pute")
(Le compte twitter Tweets de Gogols retweete les messages les plus "éloquents" quand ils passent sous leur nez)

("Je préfère avoir deux filles qui se comportent comme des pétasses qu'un fils homosexuel")

( Le compte twitter ClaireBrownH répondait aux homophobes en leur faisant remarquer leur bêtise et le fait que leur insultes étaient un délit)

(Malheur, vous avez dit malheur ?)

(amis de la poésie du samedi après midi...)

(Encore une fois, le compte Mouguii guerroyait bravement. Dans l'oreille d'un sourd)

(probablement pour venir tenir un stand de vente de pastèques, le sabre est idéal pour couper des tranches nettes et pour virer les pépins)

(Ben arrête de regarder, écoutes)

(Valeurs de bases de l'humanité ? Nous naissons libres et égaux en droits ? C'est ça ?)

(non, jamais, par contre, la connerie tue, donc fais attention)

("pas beaucoup de facies negroides a cette gay pride, beaucoup de mongolides en revanche". Ecoutes, puisque tu propose, je suggères d'inviter la Mongolie l'année prochaine comme pays a l'honneur)

(L'un ou l'autre, mais les deux ensemble sont incompatibles)


(Le radar Homophobe, lui aussi, retweete en permanence tous les tweets homophobes dont ils ont vent)

(Je ne sais pas si Me_Gizmo a apprécié, mais elle a tout pour plaire !)

(Mort de rire les hétérosexuels qui vont à la gay pride, vous n'avez pas honte, même tous les gens qui y vont en fait, cela me fait pitié tout ça)

(dieu ? Il était pas sur un char ?)

(-Papa, j'aime la bite ! 
-Et alors, ta mère aussi.)

(Oh toi, tu as besoin de câlins)

(Injure homophobe et menaces de mort. T'as ta mastercard sur toi ? ça risque de t'coûter cher)


(Loic.L, fervent combattant de l'homophobie, et Fred, qui furent tous les deux d'une aide précieuse pour sélectionner et isoler les messages, en ont vu passer quelques belles. Aux prises avec les mêmes grenouilles de bénitier, nous voilà avec des prières pour un jugement dernier avancé en l'honneur de la gay pride. Nom de dieu !)

(oui, on peut être con et fier de l'être)

(Cher tweeterer, viens voir comment ça se passe chez nous, tu vas voir que les seules carences qu'on a, ce sont des carences d'égalité)

(Bon, ben écoute, tant pis)

(encore un qui a besoin de câlins)

(on va se faire une de ces teufs en enfer...!)

(non seulement on ne va pas arrêter, mais en plus, on va gagner !)

(Rafale de bisous dans ta tête, t'as l'air en carences aussi, toi)
(mais nous aussi on aimerait ne plus avoir a la faire, très cher ! Ça voudrait dire qu'on vit dans l'égalité, ce serait pas du luxe !)



Les captures qui suivent viennent d'un site d'information généraliste et font suite a l'article sur le jeune homme torturé et séquestré après avoir fait des avances a un ami. 







Cet article est dédicacé a toutes les victimes des homophobies au travers des âges, celles qui ont su la combattre, celles qui ont eu a en souffrir physiquement, moralement, psychologiquement, et celles qui sont tombées sous les balles et les coups de la haine, que ce soit dans ce pays, ce continent, ou ce vaste monde. Jamais nous ne vous oublierons, jamais nous ne nous remettrons vraiment de vos pertes et vos sacrifices, mais où que vous soyez, sachez surtout que jamais nous ne baisserons les bras et jamais nous ne nous avouerons vaincus. 

Nous ne lâcherons rien.

15 commentaires:

  1. C'est honteux....j'en suis stupéfait...parler de buter des gens pour leurs différences....le monde est rempli de préjugé et de gens instables dans leurs émotions décadentes

    RépondreSupprimer
  2. C'est évident, Jacques, mais justement, c'est pour cela qu'il faut qu'on soit vigilants et percutants, et qu'on prouve en permanence que malgré leur menaces et leur bêtise, on ne cède pas, on ne lâche rien. On va bien finir par emporter la bataille, de toutes façons, la défaite est inenvisageable.

    RépondreSupprimer
  3. GOUINE ET FIÈRE DE L'ETRE !!!! Putain ma communauté JE T'AIME !!!!!!! Restons fort, face à cette décadence humaine ! une minute de silence pour eux (c'est bien suffisant)^^ .......

    RépondreSupprimer
  4. Bonjpur ,j'aimerais donner mon avis :)

    Je suis heterosexuel et je n'ai aucun probleme avec les homo ,ni les lesbienne :)

    En revanche j'ai quelques points que je voudrais eclairer :)

    Je suis totalement contre le ntravestissement des hommes car cela est juste choquant ,excuse moi mais pour un enfant oou une personne agée voir cela est afreux. Presque autant que de voir une personne nue .
    Mes toi a la place d'un enfant de 10 ans.Comment reagirais tu en voyantnun homme en debardeur et minijupe.


    En ce qui concerne le mariage,je suis dacord mais a condition d'appelez sa autrement ,car le terme mariage et un therme RELIGIEU qui designe l'union entre un homme et une femme,je pense que c'est un enorme doigt levé en direction des religieux et un gros manque de respect d'appeler sa mariage.Surtout que dans les religion l'homosexualiter est interdite :/
    UNION HOMOSEXUEL conviendrais parfaitement

    Et en ce qui concerne l'adoption d'un enfant par un couple homosexuel je suis totalement contre ,je pense que dansété la societe actuelle,sa serais aussi risqué quea d'appelez son enfant "trou de balle".
    Oui car dans la societe homophobe ou l'on vis,80% des enfants d'homosexuel se font victimiser :(
    Donc pour le bien etre des enfants,je suis contre l'adoption homosexuel POUR L'INSTANT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Transphobes sur l'identité de genre,vous avez un problème avec les genres et la parentalité !égalité des droits LGBT! vive tous les T de l'identité de genre sans exception selon leur ressenti!

      Supprimer
    2. Mais Xedi, les homosexuel(le)s ont déjà des enfants... Ca fait déjà partie de la société. Ce qu'ils veulent c'est un statut de "parents au pluriel" officiel.
      Que les homosexuels aient des enfants, aucune loi n'y pourra rien changer. (Parce que tu sais, ce sont des être humains tout pareils que nous, tu comprends?)
      L'adoption par un/une célibataire existe. Tu penses que dans les dossiers d'adoptions on doit vérifier l'orientation sexuelle du futur parent pour éviter la victimisation? (et comment on fait pour vérifier dis?)
      Autre statistique foireuse alors puisqu'on y est : 95% des enfants gros/moches se font victimiser :(. Les enfants c'est cruel.

      En attendant que ça soit normal bien sûr parce que
      Les travestis en jupe font peur aux enfants et aux vieux? C'est pas plutôt à toi que ça fait peur?
      Moi j'ai les cheveux très longs, on me prend souvent pour une fille. Est ce que tu penses que je dois les couper pour éviter de déstabiliser les enfants que je croise dans la rue?

      Le mariage civil, ça se fait dans la mairie et sans prêter serment sur la bible, à ce qu'il me semblait. La religion n'a pas son nez à mettre dans les affaires civiles dans un pays laïc à ce qui me semblait. Et je ne vois aucunement d'insulte à la religion dans les revendications de droit au mariage.

      Bref.

      Supprimer
  5. Ce qui me répugne chez vous, c'est que vous criez haut et fort"JE SUIS GAY ET FIER DE L'ÊTRE !"

    Est-ce que, moi, hétérosexuel, vais dire tout fort quelque chose de banal comme l'homosexualité/hétérosexualité/bisexualité? Non, alors arrêtez avec cette gay pride inutile.

    Et dès qu'on fait la moindre remarque(souvent inoffensive) sur vous, vous nous insultez d'homophobe. Vous me faites penser au Juifs qui abusent aussi de leur statut. Et si tu te crois fort avec ta(sois disante) communauté, tu ne t'intègres pas a la société.

    A bon entendeur,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu te retrouves au milieu d'homosexuels qui te rabaissent ou te persécutent, je te garantie que tu voudras crier haut et fort ta putain de fierté d'être hétéro.
      Si tu te retrouve dans un autre pays et que les autochtones t'excluent ou t'évincent, je te garantie que tu vas revendiquer la fierté de ta nationalité.
      Si on fustige tes origines, tu voudras crier haut et fort que tu ne vaux pas moins qu'un autre et peut être te battre pour être traité comme tout le monde.
      Si on se met à critiquer avec véhémence tes goûts musicaux tu vas sûrement les défendre avec la même véhémence...ou peut être rétorquer simplement "chacun ses goûts".

      Supprimer
    2. "banal", je suis d'accord avec toi, ta sexualité est banale ; Tu es un personne hétérosexuelle (c'est toi qui le dit), tes parents en sont probablement, tout comme tes amis (en admettant que tu en as), tes voisins, tes collègues, un grande majorité des personnages à la TV, au ciné, dans les romans, BD, ... en fait si tu ne l'avais pas remarqué on vit encore (oui c'est la réalité) dans un société hétérosexuelle, dans laquelle il est souvent (ce qui est déjà beaucoup trop) difficile de se faire une place (=exister) en tant que personne homosexuelle/bisexuelle/asexuelle ... en résumé "pas hétéro".

      Personnellement, je suis gay (ce qui en France voudrait dire que je suis un homme homosexuel, contrairement aux pays anglophone ou "gay" peut désigner un homme ou une femme homosexuel-elle, et donc en France on parle (en tout cas, je pense qu'on devrait parler) de "La marche des fierté" pas de Gay-pride) et je suis fier ... pas juste d'être homosexuel, mais d'être homosexuel ... ET d'être encore en vie, parce que fier d'être homosexuel ET d'essayer de me faire une place dans la société pour ce que je vaux en tant que personne (entre autre homosexuelle) qui participe comme toi (et même les auteurs-es des tweets et autres message que tu peux relire à ton aise un peu plus haut) à la vie en société, MAIS en ayant le droit à ce que personne ne puisse présumer de ma sexualité avant que je décide de la rendre publique (oui parce que apparemment je n'ai pas une tête d'homo, d'ailleurs j'aimerais bien savoir à quoi ça ressemble), en ayant le droit de ne plus avoir peur de tenir la main de mon petit-copain en publique, ne pas à avoir à entendre/comprendre qu'être homosexuel-elle c'est la "loose" complète ...

      Crois moi que je t'ai bien entendu(e?), mais peut être que c'est toi qui, dans ta banale hétérosexualité, ne comprends pas que la moindre remarque (certes parfois inoffensive, et oui le terme "parfois " a été délibérément choisi) , et bien c'est une remarque de plus et encore de trop.

      Enfin, franchement, on ne se fait pas "INSULTE-EE" d'homophobe, on l'est et une fois exprimée elle devrait être punie.

      Supprimer
  6. Matthias on fait cette gay pride pour montrer qu'on existe , pour lutter contre l'homophobie et pour obtenri l'égalité !

    JE SUIS GAY ET JE SUIS FIER DE L'ÊTRE!

    Tu ne peux pas comprendre ce que c'est , et désolé mais pensé ça c'est un peu homophobe hein ... mais bon à bon entendeur , comme tu dis


    Pour Xedi ->

    Je suis navrés mais nous on veut une égalité totale pas un sous pacs encore une fois , on veut pas ça car on veut pas être vu comme "anormaux" on est parfaitement normaux et c'est pas en nous casant sous des noms différents des autres que ça va arranger le problème
    Pour les travestis il n'y à rien à dire car on ne dit rien aux femmes aux cheveux courts en pantalon et en veste et en chaussure normale donc pourquoi on dirais ça aux hommes ? C'est simple hein mais c'est comme ça , les hommes aussi y ont le droit égalité à tout les niveaux , si les demoiselles veulent l'égalité elle l'auront et les hommes aussi , les hommes qui veulent se travestir le font si ils en ont envie c'est leur vie pas la nôtre et au pire les enfants comprendrons en grandissant , pour ma part quand j'étais petit j'en ai vu et je m'en foutais et je les ai même ignorer un peu en faite . Pour l'adoption le seul soucis c'est les enfants qui se moqueraient ou embêterais l'enfant du couple gay pour cela sauf QUE , les mentalité vont changées et les enfants seront éduqué comme quoi cela et normal et ne se moquerons plus de lui pour cela mais se moquerons de lui car il à dit une bêtise en cours ou parcequ'il est tombé de façon ridicule car les enfants se moquerons toujours des autres !

    Donc merci d'éviter les commentaires stupides de ce genre, car si même après avoir lut ça Matthias et Xedi vous êtes capable de dire cela, c'est grave, très GRAVE .

    RépondreSupprimer
  7. J'en tombe de ma chaise, et j'ai honte de ma naïveté.
    Je savais que l'homophobie existait mais je n'imaginais pas qu'on en était encore là.
    Je suis arrivé ici en remontant les diverses sujets liés après être tombé sur les "tweets de gogols".
    C'est édifiant punaise.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis stupefait. Je reste quoi devant un tel etal de haine et mepris. L'homophobie, et surtout la transphobie je connais et je sais que dans un proche avenir j'y serai confrontée tous les jours. Mais de la a imaginer ce que je viens de lire... Je suis sous le choc.
    Qu'importe, brandissez fourches, allumez torches... La chasse au sorcieres est ouverte mais cela ne me fais pas peur! Je ne sombrerai pas dans la haine pour autant.
    Je née ainsi, j'assume ma difference. Née homme, femme je serai. Je remercie celles et ceux qui m'ont precedé et ouvert ainsi la voie. Puisse t'elle etre bordée de tolerance et d'acceptation pour les generations a venir.

    RépondreSupprimer
  9. Ils disent qu'ils détestent les gays.... Ils détestent l'amour alors? Parce qu'aux dernières nouvelles, on choisit pas de qui on tombe amoureux...

    RépondreSupprimer
  10. Ils disent qu'ils détestent les gays.... Ils détestent l'amour alors? Parce qu'aux dernières nouvelles, on choisit pas de qui on tombe amoureux...

    RépondreSupprimer
  11. Va te faire enculer et va sucer des bites :)
    Je ne te deteste pas, je te puisse à l'arret ;)
    (à l'auteur de l'article)

    RépondreSupprimer